Éditions divergences
3, rue de l’Asile Popincourt
75011 Paris

contact@editionsdivergences.com

Hegel après Occupy
Mikkel Bolt Rasmussen

Paru le 8.7.20
82 pages
13 euros
ISBN : 9791097088254

Paru le 8.7.20
82 pages
13 euros
ISBN : 9791097088254

Dans ce court texte incisif, Mikkel Bolt Rasmussen, spécialiste des mouvements politiques et des avant-gardes artistiques, livre un essai original sur les théories de l’Histoire au regard des grands mouvements sociaux et des soulèvements insurrectionnels contemporains. Il nous engage alors à repenser la relation entre le présent historique et l’action politique. La multiplication à l’échelle planétaire de mouvements sociaux, inédits dans leurs formes et dans leur ampleur, semble venir contredire une certaine idée post-moderne de la « fin de l’histoire ». En opposant, sous forme de boutade, « la fin de l’histoire » hégélienne à la disruption d’Occupy, ce livre met en valeur l’actualité d’une « ré-ouverture de l’histoire ».

 

Dans ce court texte incisif, Mikkel Bolt Rasmussen, spécialiste des mouvements politiques et des avant-gardes artistiques, livre un essai original sur les théories de l’Histoire au regard des grands mouvements sociaux et des soulèvements insurrectionnels contemporains. Il nous engage alors à repenser la relation entre le présent historique et l’action politique. La multiplication à l’échelle planétaire de mouvements sociaux, inédits dans leurs formes et dans leur ampleur, semble venir contredire une certaine idée post-moderne de la « fin de l’histoire ». En opposant, sous forme de boutade, « la fin de l’histoire » hégélienne à la disruption d’Occupy, ce livre met en valeur l’actualité d’une « ré-ouverture de l’histoire ».

 

Hegel après Occupy
Mikkel Bolt Rasmussen

Paru le 8.7.20
82 pages
13 euros
ISBN : 9791097088254

Paru le 8.7.20
82 pages
13 euros
ISBN : 9791097088254

Dans ce court texte incisif, Mikkel Bolt Rasmussen, spécialiste des mouvements politiques et des avant-gardes artistiques, livre un essai original sur les théories de l’Histoire au regard des grands mouvements sociaux et des soulèvements insurrectionnels contemporains. Il nous engage alors à repenser la relation entre le présent historique et l’action politique. La multiplication à l’échelle planétaire de mouvements sociaux, inédits dans leurs formes et dans leur ampleur, semble venir contredire une certaine idée post-moderne de la « fin de l’histoire ». En opposant, sous forme de boutade, « la fin de l’histoire » hégélienne à la disruption d’Occupy, ce livre met en valeur l’actualité d’une « ré-ouverture de l’histoire ».

 

Dans ce court texte incisif, Mikkel Bolt Rasmussen, spécialiste des mouvements politiques et des avant-gardes artistiques, livre un essai original sur les théories de l’Histoire au regard des grands mouvements sociaux et des soulèvements insurrectionnels contemporains. Il nous engage alors à repenser la relation entre le présent historique et l’action politique. La multiplication à l’échelle planétaire de mouvements sociaux, inédits dans leurs formes et dans leur ampleur, semble venir contredire une certaine idée post-moderne de la « fin de l’histoire ». En opposant, sous forme de boutade, « la fin de l’histoire » hégélienne à la disruption d’Occupy, ce livre met en valeur l’actualité d’une « ré-ouverture de l’histoire ».