Faire sauter la banque – Le rôle de la finance dans le désastre écologique

« Le capitalisme est mort. » C’est sur ces mots que Jérémy Désir-Weber, ancien banquier au siège de HSBC, ouvre sa lettre ouverte de démission, après dix années passées entre grandes écoles et trading à haute fréquence.

À la fois récit autobiographique et enquête documentée, Faire sauter la banque retrace le parcours singulier qui le mène « de la City au maquis ».

15.00 

Rupture de stock

Nombre de page:

Partagez cette page sur

Description

« Le capitalisme est mort. » C’est sur ces mots que Jérémy Désir-Weber, ancien banquier au siège de HSBC, ouvre sa lettre ouverte de démission, après dix années passées entre grandes écoles et trading à haute fréquence.

À la fois récit autobiographique et enquête documentée, Faire sauter la banque retrace le parcours singulier qui le mène « de la City au maquis ».

Sa prise de conscience écologique le conduit à examiner de près le rôle des banques et du monde financier dans le désastre écologique. La « finance durable », la « croissance verte », la « responsabilité environnementale », ainsi que les engagements que ces institutions prétendent respecter sont renvoyés, preuves à l’appui, à leur néant.

Déclarant impossible tout « changement de l’intérieur », il envisage à son échelle des stratégies pour quitter ou saboter le monde de la finance, et des alternatives au chaos programmé.