La contre-révolution de Trump

Mikkel Bolt Rasmussen nous livre ici une analyse synthétique et originale de l’accession au pouvoir de Donald Trump et de la politique qu’il mène depuis. Récupérant la vague de contestation qui s’était levée après la crise de 2008, Trump entend renouveler la vieille solidarité entre la classe blanche paupérisée et la classe capitaliste, a n d’empêcher la constitution d’une alliance entre les mouvements Occupy et Black Lives Matter.

14.00 

Nombre de page:

Partagez cette page sur

Description

Mikkel Bolt Rasmussen analyse l’exercice du pouvoir par Trump afin de décrypter la formation d’un nouveau type de fascisme : le fascisme capitaliste tardif, empêchant toute sorte de changement social. Trump projette l’image d’une Amérique menacée, mais capable de se reconstruire en une communauté unie, blanche et patriarcale. Après quarante ans de développement inégal et sans limite aux États-Unis, le fascisme capitaliste tardif de Trump mêle culture populaire et ultra-nationalisme dans le but de renouveler la vieille alliance entre la classes ouvrière blanche et possédante, empêchant ainsi la constitution d’une alliance anti-capitaliste entre les mouvements Occupy et Black Lives Matter.