Éditions divergences
3, rue de l’Asile Popincourt
75011 Paris

contact@editionsdivergences.com

13.2.21
Dédicace avec Irene, autrice de La terreur féministe
Paris

Le 13 février 2021, Irene, autrice de La terreur féministe sera présente à la librairie Le Merle moqueur pour une séance de dédicace de son livre, entre 15h et 17h30.

« Le féminisme n’a jamais tué personne ». Cette phrase est brandie depuis des décennies par le discours féministe majoritaire. Comme si les féministes cherchaient à rassurer un patriarcat pétri d’angoisse, ou à appuyer l’idée – déjà bien répandue – qu’une femme ne peut pas faire peur, qu’une femme ne peut pas être dangereuse. Mais est-il vrai que le féminisme n’a jamais tué personne ? Elles s’appellent Maria, Noura, Judith, Diana, Christabel. Elles ont fait usage de la violence contre la patriarcat. Elles ont touché au grand tabou. Pour nourrir une réflexion sur la place de la violence dans la lutte contre le patriarcat, Irene nous raconte l’histoire de ces femmes violentes.

Lien pour l’Évènement

De 15h à 17h30
51 Rue de Bagnolet

Lecteurs et lectrices, curieuses et curieux, libraires, journalistes, si vous souhaitez être tenu au courant de nos ouvrages, de nos événements et de nos activités une fois par mois, vous pouvez vous inscrire ici.

Dédicace avec Irene, autrice de La terreur féministe
13.2.21
De 15h à 17h30
51 Rue de Bagnolet
Paris

Le 13 février 2021, Irene, autrice de La terreur féministe sera présente à la librairie Le Merle moqueur pour une séance de dédicace de son livre, entre 15h et 17h30.

« Le féminisme n’a jamais tué personne ». Cette phrase est brandie depuis des décennies par le discours féministe majoritaire. Comme si les féministes cherchaient à rassurer un patriarcat pétri d’angoisse, ou à appuyer l’idée – déjà bien répandue – qu’une femme ne peut pas faire peur, qu’une femme ne peut pas être dangereuse. Mais est-il vrai que le féminisme n’a jamais tué personne ? Elles s’appellent Maria, Noura, Judith, Diana, Christabel. Elles ont fait usage de la violence contre la patriarcat. Elles ont touché au grand tabou. Pour nourrir une réflexion sur la place de la violence dans la lutte contre le patriarcat, Irene nous raconte l’histoire de ces femmes violentes.

Lien pour l’Évènement

Voici certaines des librairies où vous pouvez retrouver nos livres. Si le livre que vous recherchez n’est pas en rayon chez votre libraire habituel, plutôt que de l’acheter sur une grande plateforme d’achat en ligne, vous pouvez demander à votre libraire de vous le commander ou passer par
13.2.21
Dédicace avec Irene, autrice de La terreur féministe
Paris

Le 13 février 2021, Irene, autrice de La terreur féministe sera présente à la librairie Le Merle moqueur pour une séance de dédicace de son livre, entre 15h et 17h30.

« Le féminisme n’a jamais tué personne ». Cette phrase est brandie depuis des décennies par le discours féministe majoritaire. Comme si les féministes cherchaient à rassurer un patriarcat pétri d’angoisse, ou à appuyer l’idée – déjà bien répandue – qu’une femme ne peut pas faire peur, qu’une femme ne peut pas être dangereuse. Mais est-il vrai que le féminisme n’a jamais tué personne ? Elles s’appellent Maria, Noura, Judith, Diana, Christabel. Elles ont fait usage de la violence contre la patriarcat. Elles ont touché au grand tabou. Pour nourrir une réflexion sur la place de la violence dans la lutte contre le patriarcat, Irene nous raconte l’histoire de ces femmes violentes.

Lien pour l’Évènement

De 15h à 17h30
51 Rue de Bagnolet

Lecteurs et lectrices, curieuses et curieux, libraires, journalistes, si vous souhaitez être tenu au courant de nos ouvrages, de nos événements et de nos activités une fois par mois, vous pouvez vous inscrire ici.

Dédicace avec Irene, autrice de La terreur féministe
13.2.21
De 15h à 17h30
51 Rue de Bagnolet
Paris

Le 13 février 2021, Irene, autrice de La terreur féministe sera présente à la librairie Le Merle moqueur pour une séance de dédicace de son livre, entre 15h et 17h30.

« Le féminisme n’a jamais tué personne ». Cette phrase est brandie depuis des décennies par le discours féministe majoritaire. Comme si les féministes cherchaient à rassurer un patriarcat pétri d’angoisse, ou à appuyer l’idée – déjà bien répandue – qu’une femme ne peut pas faire peur, qu’une femme ne peut pas être dangereuse. Mais est-il vrai que le féminisme n’a jamais tué personne ? Elles s’appellent Maria, Noura, Judith, Diana, Christabel. Elles ont fait usage de la violence contre la patriarcat. Elles ont touché au grand tabou. Pour nourrir une réflexion sur la place de la violence dans la lutte contre le patriarcat, Irene nous raconte l’histoire de ces femmes violentes.

Lien pour l’Évènement

Voici certaines des librairies où vous pouvez retrouver nos livres. Si le livre que vous recherchez n’est pas en rayon chez votre libraire habituel, plutôt que de l’acheter sur une grande plateforme d’achat en ligne, vous pouvez demander à votre libraire de vous le commander ou passer par
couverture manquante
couverture manquante
couverture manquante
couverture manquante
couverture manquante
couverture manquante
couverture manquante
couverture manquante
couverture manquante
À paraître