Éditions divergences
3, rue de l’Asile Popincourt
75011 Paris

contact@editionsdivergences.com

La magie planétaire - Technologies d'appropriation de la Rome antique à Wall Street
Alf Hornborg

Paru le 26.2.21
272 pages
19 euros
ISBN : 9791097088309

Paru le 26.2.21
272 pages
19 euros
ISBN : 9791097088309

La magie du monde moderne nous empêche d’identifier nos technologies et notre économie, issues de la révolution industrielle, à l’accaparement de l’énergie, du temps de travail et des terres au profit d’une minorité. Démontrant l’inanité des solutions cybernétiques au désastre écologique, Hornborg ne propose rien de moins que de démanteler ce jeu cruel, en renonçant au système des monnaies et à l’échangeabilité absolue de tout (force de travail, terres, énergie, relations) sur le marché. Cette solution, ambitieuse s’il en est, soutient en définitive qu’une lutte pour la survie de l’humanité et de la biosphère doit rendre à leur incommensurabilité les vivants de ce monde. La pensée de Hornborg a le mérite de rendre cette sortie non seulement réaliste mais réalisable – ce qui nourrira sans nul doute les débats comme les stratégies politiques de la critique radicale.

Traduit de l'anglais par Ségolène Guinard.

 

ALF HORNBORG est professeur d’écologie humaine à l’université de Lund en Suède depuis 1993. Il a effectué des recherches sur le terrain au Pérou, en Nouvelle-Écosse, au Royaume de Tonga et au Brésil. Ses recherches portent principalement sur les dimensions culturelles et politiques des relations entre l’homme et l’environnement dans les sociétés passées et présentes, en particulier du point de vue de l’analyse du système mondial. Cela l’a amené à explorer diverses perspectives non seulement de l’anthropologie mais aussi de domaines transdisciplinaires tels que l’histoire de l’environnement, l’économie écologique, l’écologie politique et les études sur le développement.

La magie du monde moderne nous empêche d’identifier nos technologies et notre économie, issues de la révolution industrielle, à l’accaparement de l’énergie, du temps de travail et des terres au profit d’une minorité. Démontrant l’inanité des solutions cybernétiques au désastre écologique, Hornborg ne propose rien de moins que de démanteler ce jeu cruel, en renonçant au système des monnaies et à l’échangeabilité absolue de tout (force de travail, terres, énergie, relations) sur le marché. Cette solution, ambitieuse s’il en est, soutient en définitive qu’une lutte pour la survie de l’humanité et de la biosphère doit rendre à leur incommensurabilité les vivants de ce monde. La pensée de Hornborg a le mérite de rendre cette sortie non seulement réaliste mais réalisable – ce qui nourrira sans nul doute les débats comme les stratégies politiques de la critique radicale.

Traduit de l'anglais par Ségolène Guinard.

 

ALF HORNBORG est professeur d’écologie humaine à l’université de Lund en Suède depuis 1993. Il a effectué des recherches sur le terrain au Pérou, en Nouvelle-Écosse, au Royaume de Tonga et au Brésil. Ses recherches portent principalement sur les dimensions culturelles et politiques des relations entre l’homme et l’environnement dans les sociétés passées et présentes, en particulier du point de vue de l’analyse du système mondial. Cela l’a amené à explorer diverses perspectives non seulement de l’anthropologie mais aussi de domaines transdisciplinaires tels que l’histoire de l’environnement, l’économie écologique, l’écologie politique et les études sur le développement.

PRESSE ———————————————————–

La magie planétaire - Technologies d'appropriation de la Rome antique à Wall Street
Alf Hornborg

Paru le 26.2.21
272 pages
19 euros
ISBN : 9791097088309

Paru le 26.2.21
272 pages
19 euros
ISBN : 9791097088309

La magie du monde moderne nous empêche d’identifier nos technologies et notre économie, issues de la révolution industrielle, à l’accaparement de l’énergie, du temps de travail et des terres au profit d’une minorité. Démontrant l’inanité des solutions cybernétiques au désastre écologique, Hornborg ne propose rien de moins que de démanteler ce jeu cruel, en renonçant au système des monnaies et à l’échangeabilité absolue de tout (force de travail, terres, énergie, relations) sur le marché. Cette solution, ambitieuse s’il en est, soutient en définitive qu’une lutte pour la survie de l’humanité et de la biosphère doit rendre à leur incommensurabilité les vivants de ce monde. La pensée de Hornborg a le mérite de rendre cette sortie non seulement réaliste mais réalisable – ce qui nourrira sans nul doute les débats comme les stratégies politiques de la critique radicale.

Traduit de l'anglais par Ségolène Guinard.

 

ALF HORNBORG est professeur d’écologie humaine à l’université de Lund en Suède depuis 1993. Il a effectué des recherches sur le terrain au Pérou, en Nouvelle-Écosse, au Royaume de Tonga et au Brésil. Ses recherches portent principalement sur les dimensions culturelles et politiques des relations entre l’homme et l’environnement dans les sociétés passées et présentes, en particulier du point de vue de l’analyse du système mondial. Cela l’a amené à explorer diverses perspectives non seulement de l’anthropologie mais aussi de domaines transdisciplinaires tels que l’histoire de l’environnement, l’économie écologique, l’écologie politique et les études sur le développement.

La magie du monde moderne nous empêche d’identifier nos technologies et notre économie, issues de la révolution industrielle, à l’accaparement de l’énergie, du temps de travail et des terres au profit d’une minorité. Démontrant l’inanité des solutions cybernétiques au désastre écologique, Hornborg ne propose rien de moins que de démanteler ce jeu cruel, en renonçant au système des monnaies et à l’échangeabilité absolue de tout (force de travail, terres, énergie, relations) sur le marché. Cette solution, ambitieuse s’il en est, soutient en définitive qu’une lutte pour la survie de l’humanité et de la biosphère doit rendre à leur incommensurabilité les vivants de ce monde. La pensée de Hornborg a le mérite de rendre cette sortie non seulement réaliste mais réalisable – ce qui nourrira sans nul doute les débats comme les stratégies politiques de la critique radicale.

Traduit de l'anglais par Ségolène Guinard.

 

ALF HORNBORG est professeur d’écologie humaine à l’université de Lund en Suède depuis 1993. Il a effectué des recherches sur le terrain au Pérou, en Nouvelle-Écosse, au Royaume de Tonga et au Brésil. Ses recherches portent principalement sur les dimensions culturelles et politiques des relations entre l’homme et l’environnement dans les sociétés passées et présentes, en particulier du point de vue de l’analyse du système mondial. Cela l’a amené à explorer diverses perspectives non seulement de l’anthropologie mais aussi de domaines transdisciplinaires tels que l’histoire de l’environnement, l’économie écologique, l’écologie politique et les études sur le développement.

PRESSE ———————————————————–