Le pouvoir de l'ombre - Complot et Révolution (1789-1801)
Philippe Münch
Ce livre n'est pas disponible à la vente

A paraitre le 21.10.22
260 pages
17 euros
ISBN : 9791097088521
Ce livre n'est pas disponible à la vente

A paraitre le 21.10.22
260 pages
17 euros
ISBN : 9791097088521

À la tribune de la Convention nationale, Robespierre dénonce une conspiration menée par une faction nouvelle qui intrigue jusqu’au sein des comités de la République. D’accusateur, Robespierre et ses alliés sont finalement à leur tour accusés de conspirer contre le Gouvernement révolutionnaire, puis arrêtés et guillotinés. Au cœur de cette tragédie politique, le thème du complot est omniprésent. Il foisonne en réalité depuis le début de la Révolution, et s’infusera jusque dans les discours qui tenteront d’interpréter ce moment de l’histoire. Ce livre vise à comprendre des mentalités et de l’imaginaire, le rôle du thème complotiste dans la Révolution, arme redoutable pour conquérir ou garder le pouvoir, mais aussi moteur des luttes politiques et de la violence populaire.

 

 

PHILIPPE MÜNCH est historien. Il est l’auteur d’une thèse de doctorat en Études politiques, réalisée à l’EHESS, en cotutelle avec l’Université de Laval.

À la tribune de la Convention nationale, Robespierre dénonce une conspiration menée par une faction nouvelle qui intrigue jusqu’au sein des comités de la République. D’accusateur, Robespierre et ses alliés sont finalement à leur tour accusés de conspirer contre le Gouvernement révolutionnaire, puis arrêtés et guillotinés. Au cœur de cette tragédie politique, le thème du complot est omniprésent. Il foisonne en réalité depuis le début de la Révolution, et s’infusera jusque dans les discours qui tenteront d’interpréter ce moment de l’histoire. Ce livre vise à comprendre des mentalités et de l’imaginaire, le rôle du thème complotiste dans la Révolution, arme redoutable pour conquérir ou garder le pouvoir, mais aussi moteur des luttes politiques et de la violence populaire.

 

 

PHILIPPE MÜNCH est historien. Il est l’auteur d’une thèse de doctorat en Études politiques, réalisée à l’EHESS, en cotutelle avec l’Université de Laval.

Le pouvoir de l'ombre - Complot et Révolution (1789-1801)
Philippe Münch
Ce livre n'est pas disponible à la vente

A paraitre le 21.10.22
260 pages
17 euros
ISBN : 9791097088521
Ce livre n'est pas disponible à la vente

A paraitre le 21.10.22
260 pages
17 euros
ISBN : 9791097088521

À la tribune de la Convention nationale, Robespierre dénonce une conspiration menée par une faction nouvelle qui intrigue jusqu’au sein des comités de la République. D’accusateur, Robespierre et ses alliés sont finalement à leur tour accusés de conspirer contre le Gouvernement révolutionnaire, puis arrêtés et guillotinés. Au cœur de cette tragédie politique, le thème du complot est omniprésent. Il foisonne en réalité depuis le début de la Révolution, et s’infusera jusque dans les discours qui tenteront d’interpréter ce moment de l’histoire. Ce livre vise à comprendre des mentalités et de l’imaginaire, le rôle du thème complotiste dans la Révolution, arme redoutable pour conquérir ou garder le pouvoir, mais aussi moteur des luttes politiques et de la violence populaire.

 

 

PHILIPPE MÜNCH est historien. Il est l’auteur d’une thèse de doctorat en Études politiques, réalisée à l’EHESS, en cotutelle avec l’Université de Laval.

À la tribune de la Convention nationale, Robespierre dénonce une conspiration menée par une faction nouvelle qui intrigue jusqu’au sein des comités de la République. D’accusateur, Robespierre et ses alliés sont finalement à leur tour accusés de conspirer contre le Gouvernement révolutionnaire, puis arrêtés et guillotinés. Au cœur de cette tragédie politique, le thème du complot est omniprésent. Il foisonne en réalité depuis le début de la Révolution, et s’infusera jusque dans les discours qui tenteront d’interpréter ce moment de l’histoire. Ce livre vise à comprendre des mentalités et de l’imaginaire, le rôle du thème complotiste dans la Révolution, arme redoutable pour conquérir ou garder le pouvoir, mais aussi moteur des luttes politiques et de la violence populaire.

 

 

PHILIPPE MÜNCH est historien. Il est l’auteur d’une thèse de doctorat en Études politiques, réalisée à l’EHESS, en cotutelle avec l’Université de Laval.