Éditions divergences
3, rue de l’Asile Popincourt
75011 Paris

contact@editionsdivergences.com

Misère de la politique
Jérôme Baschet - Oreste Scalzone - Léon de Mattis - Clément Homs

Paru le 17.1.17
148 pages
11 euros
ISBN : 9791097088019

Paru le 17.1.17
148 pages
11 euros
ISBN : 9791097088019

On peut l’affirmer sans aucun doute : rarement une campagne présidentielle n’aura été menée avec autant de cynisme et de démagogie, de mépris et de mensonges, par une classe politique qui s’englue chaque jour un peu plus dans des « affaires » dont il semble désormais impossible de dresser une liste exhaustive. Le rejet de la sphère politicienne, déjà largement partagé, s’en voit renforcé. En effet combien votent encore seulement pour tenter d’éviter qu’un pire encore pire n’arrive ? Devons-nous continuer inlassablement de renouveler cette classe politique en espérant que cette fois-ci, elle respectera ses engagements ? Ou bien devons-nous, au contraire, rompre avec elle et son système ? La crise actuelle tant invoquée n’est pas qu’une crise de l’économie, une crise écologique et une crise du politique : la crise est aussi celle de notre dépossession générale des moyens d’y remédier. Et cela ne nous sera pas rendu. Il nous faudra donc le prendre.

On peut l’affirmer sans aucun doute : rarement une campagne présidentielle n’aura été menée avec autant de cynisme et de démagogie, de mépris et de mensonges, par une classe politique qui s’englue chaque jour un peu plus dans des « affaires » dont il semble désormais impossible de dresser une liste exhaustive. Le rejet de la sphère politicienne, déjà largement partagé, s’en voit renforcé. En effet combien votent encore seulement pour tenter d’éviter qu’un pire encore pire n’arrive ? Devons-nous continuer inlassablement de renouveler cette classe politique en espérant que cette fois-ci, elle respectera ses engagements ? Ou bien devons-nous, au contraire, rompre avec elle et son système ? La crise actuelle tant invoquée n’est pas qu’une crise de l’économie, une crise écologique et une crise du politique : la crise est aussi celle de notre dépossession générale des moyens d’y remédier. Et cela ne nous sera pas rendu. Il nous faudra donc le prendre.

Misère de la politique
Jérôme Baschet - Oreste Scalzone - Léon de Mattis - Clément Homs

Paru le 17.1.17
148 pages
11 euros
ISBN : 9791097088019

Paru le 17.1.17
148 pages
11 euros
ISBN : 9791097088019

On peut l’affirmer sans aucun doute : rarement une campagne présidentielle n’aura été menée avec autant de cynisme et de démagogie, de mépris et de mensonges, par une classe politique qui s’englue chaque jour un peu plus dans des « affaires » dont il semble désormais impossible de dresser une liste exhaustive. Le rejet de la sphère politicienne, déjà largement partagé, s’en voit renforcé. En effet combien votent encore seulement pour tenter d’éviter qu’un pire encore pire n’arrive ? Devons-nous continuer inlassablement de renouveler cette classe politique en espérant que cette fois-ci, elle respectera ses engagements ? Ou bien devons-nous, au contraire, rompre avec elle et son système ? La crise actuelle tant invoquée n’est pas qu’une crise de l’économie, une crise écologique et une crise du politique : la crise est aussi celle de notre dépossession générale des moyens d’y remédier. Et cela ne nous sera pas rendu. Il nous faudra donc le prendre.

On peut l’affirmer sans aucun doute : rarement une campagne présidentielle n’aura été menée avec autant de cynisme et de démagogie, de mépris et de mensonges, par une classe politique qui s’englue chaque jour un peu plus dans des « affaires » dont il semble désormais impossible de dresser une liste exhaustive. Le rejet de la sphère politicienne, déjà largement partagé, s’en voit renforcé. En effet combien votent encore seulement pour tenter d’éviter qu’un pire encore pire n’arrive ? Devons-nous continuer inlassablement de renouveler cette classe politique en espérant que cette fois-ci, elle respectera ses engagements ? Ou bien devons-nous, au contraire, rompre avec elle et son système ? La crise actuelle tant invoquée n’est pas qu’une crise de l’économie, une crise écologique et une crise du politique : la crise est aussi celle de notre dépossession générale des moyens d’y remédier. Et cela ne nous sera pas rendu. Il nous faudra donc le prendre.