Politiser le renoncement
Alexandre Monnin
Ce livre n'est pas disponible à la vente

A paraitre le 4.11.22
160 pages
14 euros
ISBN : 9791097088538
Ce livre n'est pas disponible à la vente

A paraitre le 4.11.22
160 pages
14 euros
ISBN : 9791097088538

L’humanité dépend pour sa survie d’une organisation sociale et d’infrastructures qui ne pourront être indéfiniment maintenues. Pour que la Terre reste habitable, il faut organiser le renoncement, pas seulement à l’échelle individuelle, mais aussi à l’échelle de ces « communs négatifs » qui composent notre cadre de vie. Le problème est qu’on ne redevient pas facilement « terrestres » à huit milliards. Ce livre propose une politique des communs négatifs qui nous permette de penser les moyens d’un détachement anticipé et non brutal pour les populations les plus fragiles.

 

 

 

ALEXANDRE MONNIN est Professeur à l’ESC Clermont Business School en redirection écologique et design, Directeur du MSc “Strategy & Design for the Anthropocene” et Directeur scientifique d’Origens Media Lab. Docteur en philosophie de l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, sa thèse a porté sur la philosophie du Web. Il est le coauteur d’Héritage et fermeture (A. Monnin, E. Bonnet et D. Landivar) publié aux éditions divergences en 2021.

L’humanité dépend pour sa survie d’une organisation sociale et d’infrastructures qui ne pourront être indéfiniment maintenues. Pour que la Terre reste habitable, il faut organiser le renoncement, pas seulement à l’échelle individuelle, mais aussi à l’échelle de ces « communs négatifs » qui composent notre cadre de vie. Le problème est qu’on ne redevient pas facilement « terrestres » à huit milliards. Ce livre propose une politique des communs négatifs qui nous permette de penser les moyens d’un détachement anticipé et non brutal pour les populations les plus fragiles.

 

 

 

ALEXANDRE MONNIN est Professeur à l’ESC Clermont Business School en redirection écologique et design, Directeur du MSc “Strategy & Design for the Anthropocene” et Directeur scientifique d’Origens Media Lab. Docteur en philosophie de l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, sa thèse a porté sur la philosophie du Web. Il est le coauteur d’Héritage et fermeture (A. Monnin, E. Bonnet et D. Landivar) publié aux éditions divergences en 2021.

Politiser le renoncement
Alexandre Monnin
Ce livre n'est pas disponible à la vente

A paraitre le 4.11.22
160 pages
14 euros
ISBN : 9791097088538
Ce livre n'est pas disponible à la vente

A paraitre le 4.11.22
160 pages
14 euros
ISBN : 9791097088538

L’humanité dépend pour sa survie d’une organisation sociale et d’infrastructures qui ne pourront être indéfiniment maintenues. Pour que la Terre reste habitable, il faut organiser le renoncement, pas seulement à l’échelle individuelle, mais aussi à l’échelle de ces « communs négatifs » qui composent notre cadre de vie. Le problème est qu’on ne redevient pas facilement « terrestres » à huit milliards. Ce livre propose une politique des communs négatifs qui nous permette de penser les moyens d’un détachement anticipé et non brutal pour les populations les plus fragiles.

 

 

 

ALEXANDRE MONNIN est Professeur à l’ESC Clermont Business School en redirection écologique et design, Directeur du MSc “Strategy & Design for the Anthropocene” et Directeur scientifique d’Origens Media Lab. Docteur en philosophie de l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, sa thèse a porté sur la philosophie du Web. Il est le coauteur d’Héritage et fermeture (A. Monnin, E. Bonnet et D. Landivar) publié aux éditions divergences en 2021.

L’humanité dépend pour sa survie d’une organisation sociale et d’infrastructures qui ne pourront être indéfiniment maintenues. Pour que la Terre reste habitable, il faut organiser le renoncement, pas seulement à l’échelle individuelle, mais aussi à l’échelle de ces « communs négatifs » qui composent notre cadre de vie. Le problème est qu’on ne redevient pas facilement « terrestres » à huit milliards. Ce livre propose une politique des communs négatifs qui nous permette de penser les moyens d’un détachement anticipé et non brutal pour les populations les plus fragiles.

 

 

 

ALEXANDRE MONNIN est Professeur à l’ESC Clermont Business School en redirection écologique et design, Directeur du MSc “Strategy & Design for the Anthropocene” et Directeur scientifique d’Origens Media Lab. Docteur en philosophie de l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, sa thèse a porté sur la philosophie du Web. Il est le coauteur d’Héritage et fermeture (A. Monnin, E. Bonnet et D. Landivar) publié aux éditions divergences en 2021.