Éditions divergences
3, rue de l’Asile Popincourt
75011 Paris

contact@editionsdivergences.com

Révoltes animales
Fahim Amir

Paru le 15.4.22
176 pages
17 euros
ISBN : 9791097088477

Paru le 15.4.22
176 pages
17 euros
ISBN : 9791097088477

Qu’on pleurniche la mort du vivant ou qu’on s’émerveille de ses façons de vivre, on envisage le monde animal comme un îlot de pureté, étranger aux luttes de l’humanité. Ou alors, on passe son temps à se moquer de ceux qui défendent les bêtes, au nom de conceptions caduques de la cité. Faut-il se résoudre à ce dilemme ? Ni plus ni moins que nous, les animaux sont sujets de l’exploitation capitaliste, et développent leurs propres façons d’y résister. Des porcs récalcitrants sont aux origines de l’usine moderne. Les termites créent des sociétés communistes. Ainsi s’esquissent les contours d’une vision politique ensauvagée, mêlant humains et animaux dans un horizon partagé. Les bêtes renvoient l’humanité à sa part incarnée, nous reconnectent avec les sources vives de la révolte.

 

FAHIM AMIR est un philosophe et auteur qui vit à Vienne. Il a enseigné dans des universités et des académies d’art en Europe et en Amérique latine. Révoltes animales a reçu, dans son édition allemande, le prix Karl Marx autrichien, a été inclus dans la liste des dix meilleures ventes de non-fiction de Die Zeit/ZDF, et a été élu l’un des meilleurs livres de l’année par le Goethe-Institut et la Foire du livre de Francfort. Il a été traduit en anglais sous le titre Being and Swine : The End of Nature (As We Knew It), chez Between the Lines en 2020.

Qu’on pleurniche la mort du vivant ou qu’on s’émerveille de ses façons de vivre, on envisage le monde animal comme un îlot de pureté, étranger aux luttes de l’humanité. Ou alors, on passe son temps à se moquer de ceux qui défendent les bêtes, au nom de conceptions caduques de la cité. Faut-il se résoudre à ce dilemme ? Ni plus ni moins que nous, les animaux sont sujets de l’exploitation capitaliste, et développent leurs propres façons d’y résister. Des porcs récalcitrants sont aux origines de l’usine moderne. Les termites créent des sociétés communistes. Ainsi s’esquissent les contours d’une vision politique ensauvagée, mêlant humains et animaux dans un horizon partagé. Les bêtes renvoient l’humanité à sa part incarnée, nous reconnectent avec les sources vives de la révolte.

 

FAHIM AMIR est un philosophe et auteur qui vit à Vienne. Il a enseigné dans des universités et des académies d’art en Europe et en Amérique latine. Révoltes animales a reçu, dans son édition allemande, le prix Karl Marx autrichien, a été inclus dans la liste des dix meilleures ventes de non-fiction de Die Zeit/ZDF, et a été élu l’un des meilleurs livres de l’année par le Goethe-Institut et la Foire du livre de Francfort. Il a été traduit en anglais sous le titre Being and Swine : The End of Nature (As We Knew It), chez Between the Lines en 2020.

PRESSE ———————————————————–

Révoltes animales
Fahim Amir

Paru le 15.4.22
176 pages
17 euros
ISBN : 9791097088477

Paru le 15.4.22
176 pages
17 euros
ISBN : 9791097088477

Qu’on pleurniche la mort du vivant ou qu’on s’émerveille de ses façons de vivre, on envisage le monde animal comme un îlot de pureté, étranger aux luttes de l’humanité. Ou alors, on passe son temps à se moquer de ceux qui défendent les bêtes, au nom de conceptions caduques de la cité. Faut-il se résoudre à ce dilemme ? Ni plus ni moins que nous, les animaux sont sujets de l’exploitation capitaliste, et développent leurs propres façons d’y résister. Des porcs récalcitrants sont aux origines de l’usine moderne. Les termites créent des sociétés communistes. Ainsi s’esquissent les contours d’une vision politique ensauvagée, mêlant humains et animaux dans un horizon partagé. Les bêtes renvoient l’humanité à sa part incarnée, nous reconnectent avec les sources vives de la révolte.

 

FAHIM AMIR est un philosophe et auteur qui vit à Vienne. Il a enseigné dans des universités et des académies d’art en Europe et en Amérique latine. Révoltes animales a reçu, dans son édition allemande, le prix Karl Marx autrichien, a été inclus dans la liste des dix meilleures ventes de non-fiction de Die Zeit/ZDF, et a été élu l’un des meilleurs livres de l’année par le Goethe-Institut et la Foire du livre de Francfort. Il a été traduit en anglais sous le titre Being and Swine : The End of Nature (As We Knew It), chez Between the Lines en 2020.

Qu’on pleurniche la mort du vivant ou qu’on s’émerveille de ses façons de vivre, on envisage le monde animal comme un îlot de pureté, étranger aux luttes de l’humanité. Ou alors, on passe son temps à se moquer de ceux qui défendent les bêtes, au nom de conceptions caduques de la cité. Faut-il se résoudre à ce dilemme ? Ni plus ni moins que nous, les animaux sont sujets de l’exploitation capitaliste, et développent leurs propres façons d’y résister. Des porcs récalcitrants sont aux origines de l’usine moderne. Les termites créent des sociétés communistes. Ainsi s’esquissent les contours d’une vision politique ensauvagée, mêlant humains et animaux dans un horizon partagé. Les bêtes renvoient l’humanité à sa part incarnée, nous reconnectent avec les sources vives de la révolte.

 

FAHIM AMIR est un philosophe et auteur qui vit à Vienne. Il a enseigné dans des universités et des académies d’art en Europe et en Amérique latine. Révoltes animales a reçu, dans son édition allemande, le prix Karl Marx autrichien, a été inclus dans la liste des dix meilleures ventes de non-fiction de Die Zeit/ZDF, et a été élu l’un des meilleurs livres de l’année par le Goethe-Institut et la Foire du livre de Francfort. Il a été traduit en anglais sous le titre Being and Swine : The End of Nature (As We Knew It), chez Between the Lines en 2020.

PRESSE ———————————————————–